Partenaires

Présentation et historique

image illustrant l'article

 

L'esprit de notre action

 

L’association franco-palestinienne Dunkerque-Gaza a été créée en 1999, à l’initiative d’Aly Abou Moustafa, étudiant palestinien qui faisait un doctorat de physique-chimie à l’Universté du Littoral Côte d’Opale.

 

Il voulait permettre à toutes celles et tous ceux qui le souhaitaient de s’associer à la coopération menée depuis 1996 entre la Communauté urbaine de Dunkerque et la Ville de Gaza. A cette date, nous croyions que le processus de paix allait aboutir et que nous pourrions organiser des échanges dans tous les domaines : scolaire, sportif, culturel, économique, touristique…


Malheureusement, la situation s’est dégradée en septembre 2000, après la provocation d’Ariel Sharon. Elle n’a cessé d’empirer depuis. Notre association n’a pas pu réaliser les échanges espérés, elle s’est concentrée sur 4 objectifs plus modestes, visant à ne pas oublier Gaza et ses habitants, qui vivent actuellement dans des conditions inacceptables :

  1. Faire connaître Gaza et la Palestine                                     
  2. Favoriser les échanges
  3. Aider des actions concrètes menées à Gaza
  4. Militer pour une paix juste et durable 

      
Voici les principales actions menées dans cet esprit, soit par  l’AFPDG, soit par d’autres structures dunkerquoises :




1. Faire connaître Gaza et la Palestine

image illustrant l'article

Expositions

- « Les femmes dans les pays arabes » (Institut du Monde Arabe - IMA), à la CUD, en 2002


- « Palestine entre le bleu du ciel et le sable de la mémoire », au Musée des Beaux Arts, en 2002

                                                                                                                       - « Gaza méditerranéenne », au Musée des Beaux-Arts, de mai 2003 à janvier 2004, avec le concours de l’Ecole biblique et archéologique et de l’I.M.A.


- « Palestine, histoire d’un peuple » (I.M.A.) en novembre  2005, à la Mairie de Dunkerque


- « Dis-moi les couleurs du monde », organisée en novembre 2005 au Musée des Beaux Arts par Le service des relations internationales de la CUD avec des écoles de Dunkerque, Gaza et Rostock


- « Palestine, la cueillette des oliviers », photos de Geneviève Caré, en mars 2006 à la Bibliothèque Universitaire de l’ULCO, à Dunkerque


- « Les gazaouis du monde », photos de Georges Bertrand, ancien directeur du CCF de Gaza, en mai 2006 à la MJC de Rosendaël (Château-Coquelle)


- « Vivre à Jérusalem, survivre à Gaza », photos de Pierre Volot, en novembre 2008 au Château-Coquelle (Photo d'illustration ci jointe)


- « Femmes de Palestine, l’exil intérieur », exposition de photos de Georges Bartoli, en mars 2010 à la Villa Myosotis, à Dunkerque, accompagnée d’une video de Suha Shoman et de 4 séances de lecture de poèmes et de musique arabe, dans le cadre du printemps des poètes


L’exposition de photos de Georges Bartoli a également été présentée en octobre 2010 à la Médiathèque de Wormhout et en novembre 2010 au Château-Coquelle, à Dunkerque

 

Conférences-débats

 

- Michel Warschawski,  « La paix est-elle encore possible aujourd’hui entre Israéliens et Palestiniens ? A quelles conditions ? », octobre 2001

 

- Aly Abou-Moustafa (Dunkerque-Gaza) et Daniel Oren (France-Israël) « Regards croisés », 2003

 

- Elias Sanbar, rédacteur en chef de la Revue d’études palestiniennes  « De l’absence à l’espoir… Propos sur l’identité culturelle palestinienne ». Janvier 2004

 

- Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l’Orient  «  Des accords d’Oslo au pacte de Genève. Le Proche-Orient dans tous ses états. » Février 2004

 

- Michel Tubiana, président de la LDH «  Pour une pais juste entre Israël et la Palestine. » Juin 2004

 

- Mireille Mendès-France « Israël-Palestine, qu’en est-il du droit ? » Novembre 2004

 

- Un jeune palestinien et un jeune israélien, touchés personnellement par la violence du conflit et engagés ensemble dans le combat pour la paix. Octobre 2005

 

- Georges Bertrand et le bureau de l’AFPDG  « Dix ans de coopération avec Gaza, ou comment Dunkerque s’est engagée dans cette aventure. » Mai 2006

 

- Nabil El Haggar, universitaire d’origine palestinienne, « De la résistance politique à la résilience culturelle. » Mars 2007

 

- Falestin Naili, universitaire, « Le village d’Artas près de Bethléem, microcosme de l’histoire et de l’actualité palestinienne ». Novembre2008

 

- Régis Garrigue, médecin urgentiste, président de « Help Doctors « Témoignage sur les bombardements de Gaza ». Février 2009

 

- Régis Garrigue « Gaza : un an après – Etat des lieux - Quelles perspectives d’avenir ? ». Mai 2010

 

- Bernard Ravenel, président de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine « Palestine – Israël, où en sommes-nous ? »  Novembre 2010

 

- Conférence - débat sur le thème "Gaza aujourd'hui" après la diffusion du film " Le cochon de Gaza" - Studio 43 - Déc 2011.

 

- Conférence- Rencontre  avec Mohamed HALABI, Directeur des Relations Internationales de Gaza - Maison de l'Armateur - Dec 2011

 

Evénements culturels

 

- Accueil à Dunkerque du groupe folklorique Baladi de Beit Jala, invité par la CUD,  octobre 2002

 

- « L’or bleu », pièce de théâtre, associant des acteurs indiens, palestiniens, belges et anglais, novembre 2004

 

- Résidence du groupe de rap dunkerquois « Naili » et concert devant 900 personnes à Gaza, juin 2005

 

- Présentation par « Naili » de sa résidence à Gaza sur le bateau culturel « Stubnitz » en escale à Dunkerque, octobre 2005

 

- Concert du groupe Dal’Ouna, constitué par Ramzi Abu Redwan, jeune musicien palestinen de talent, invité par la Ville de Dunkerque, mai 2006.

 

- Concert  « d’une seule voix » au Kursaal de Dunkerque, réunissant des musiciens israéliens et palestiniens, mai 2006

 

- Tournée artistique du « Nailklan » à Gaza, Jérusalem et Ramallah, déc.2006

 

- Accueil de 4 jeunes artistes de la Bande de Gaza en résidence à Dunkerque avec le « Nailklan », mai 2007

 

- Participation de Jacques Yvart, chanteur, et Sarah Margaux Alcalay, violoniste et peintre, à la quinzaine de la francophonie en Palestine et en Israël, mars 2008

 

- Création du groupe de rap franco-palestinien « Gazateam » qui réalisera 1 CD et plus de 6O concerts en France, Belgique, Maroc, Yémen, Algérie et Angleterre, entre avril 2008 et octobre 2010

 

- Présentation des photos de Pierre Volot sur la plage de Dunkerque-Malo au CCF de Gaza, juin 2008

 

- « Terres promises », spectacle de théâtre à « la Piscine », atelier-culture de l’Université, en nov.2008

 

- Lecture de poèmes, dans le cadre du Printemps des poètes, à la Bibliothèque municipale de Dunkerque, mars 2009 et mars 2010.

 

- Accueil et concert du trio palestinien "Hanneen" dans le cadre de la 14ièm édition de la Semaine de la Solidarité Internationale - Villa Myosotis en novembre 2011.

 

-

 

Le studio 43, cinéma d’art et d’essai, le Bateau-Feu, scène nationale, la Piscine, et l’auditorium Bizet programment également régulièrement des films, des spectacles vivants ou des concerts qui évoquent la Palestine et Israël




2. Favoriser les échanges

image illustrant l'article
- Participation à l’accueil par la CUD ou la Ville de Dunkerque de personnalités politiques palestiniennes : Leila Shahid, Déléguée Générale de Palestine en France, Aown Shawa puis Maged Abu Ramadan, maires de Gaza.
- Robert Horn, attaché culturel au Consulat de France à Jérusalem et Gaëtan Pellan, directeur du CCF de Gaza.
- Rola Elbelbissi, étudiante à l’ISCID.
- Basel Alashi, ancien étudiant de l’ISCID, directeur des relations internationales de la Ville de Gaza.
- Toufik Naili, correspondant français du Réseau de coopération décentralisée pour la Palestine à Ramallah.
- Jeunes palestiniens de Haifa, reçus par le Service Jeunesse de la Ville de Dunkerque.
- Ziad Medoukh, universitaire palestinien, professeur de français à l’université Al Aqsa, qui veut créer un centre de la paix à Gaza, en 2004 et 2009.
- L’équipe de foot de Gaza, venue jouer contre celle de Dunkerque (l’USLD), en juillet 2005.
- Un groupe de responsables associatifs (PARC) de la Bande de Gaza, en avril 2006.
- Mohamed El Halabi, actuel directeur des relations internationales de Gaza, en janvier 2010 et en Décembre 2011



3. Aider des actions concrètes à Gaza

image illustrant l'article
Grâce au soutien financier de la CUD, de la Ville de Dunkerque, et de la Région Nord-Pas de Calais, l’AFPDG aide au développement d'actions concrètes, en lien avec l' Institut Français de Gaza :
- Aide à une mission sanitaire à Gaza en 2006.
- Achat de livres pour la bibliothèque municipale de Gaza, construite avec l’aide de la CUD et de la Ville de Dunkerque, en 2008 et 2010.
- Achat d’ordinateurs pour le centre de ressources francophones de l’université Al Aqsa de Gaza, en 2010.
- Soutien aux tournées musicales de Gazateam.
- Aide au déplacement d’artistes locaux en Palestine.



4. Militer pour une paix juste et durable

image illustrant l'article
L’ AFPDG a participé à de multiples et variées missions et évènements depuis sa création, parmi lesquelles :
- Mission de Cités Unies France en Israël et en Palestine (mars 2002)
- Plusieurs missions, jusqu’ en Mai 2005, avec la Communauté Urbaine de Dunkerque
- « Première Conférence des collectivités et associations européennes engagées dans les Territoires Palestiniens », organisée par la CUD en décembre 2002. A la suite de cette conférence, est créé le réseau des collectivités européennes pour la paix au Proche Orient (COEPPO)
 
- Rencontre au Sénat avec Yossi Beilin et Yasser Abed Rabbo, initiateurs du pacte de Genève (mai 2004)
- Rencontre à Lyon de maires palestiniens et israéliens (déc.2004)
- « Dix ans de partenariat pour la paix au Proche-Orient » CUD et Ville de Dunkerque, mai 2006.
- « La France, la communauté internationale et la paix au Proche-Orient », colloque de l’IRIS à Paris, mars 2007
- Participation à la réception par le Comité des Régions d’Europe à Bruxelles de représentants des autorités locales palestiniennes et israéliennes, en mai 2007
- Participation aux Assises de la coopération franco-palestinienne, organisées à Paris par Cités Unies France et le Réseau de coopération décentralisée pour la Palestine,  en décembre 2007
 Interventions à l’ISCID et à « Des savoirs à Dunkerque », livre de Philippe NOUVEAU, ancien président et actuel vice président de l’AFPDG,  « Palestine-Israël, le rêve andalou ? » racontant la coopération Dunkerque - Gaza, de 1996 à 2002
- Conférences de presse, manifestations de soutien au peuple palestinien, etc



Le parc urbain

image illustrant l'article

Le parc AL QUBBA, financé avec l'aide de la Communauté Urbaine de Dunkerque et inauguré le 19 Juillet 2004, en présence de Michel DELEBARRE. Il a été épargné par les attaques israeliennes menées à Gaza entre décembre 2OO8 et Janvier 2009.




Favoriser le développement de la francophonie

image illustrant l'article

L'AFPDG soutient le département de français de l'université Al Aqsa, animé par Ziad MEDOUKH.

 




Accueil de Mahmoud Sersak à Dunkerque.

image illustrant l'article

Le célébre footballeur de l'équipe nationale de Palestine était à Dunkerque les 09 et 10 avril 2013 dans le cadre d'une tournée européenne visant à dénoncer les conditions de détentions des prisonniers israéliens et du principe de la rétention administrative en vertu de laquelle un Palestinien peut être détenu sans jugement ni procés pour des période de 1 jour à 6 mois renouvelable indéfiniment.

Ce principe inique qui place ce pays au même rang que n'importe quelle dictature d'Amérique, d'Asie ou d'Afrique est régulièrement dénoncé par les organisations internationales de défense de droits de l'Homme en Israël ou ailleurs.

 

Combattif malgré trois années passées dans les prisons israéliennes, Mahmoud SERSAK s'est montré très convaincant et particulièrement émouvant. Devant un public saisi par l'effroi de son récit,  il a  évoqué les terribles conditions d'emprisonnement dans les prisons israéliennes. Tortures physiques et psychologiques, humiliations, privation de toutes sortes, Mahmous SERSAK a vécu les horreurs d'un système carcéral terrible qui n'ont probablement rien à envier aux prisons sordides d'Egypte, de Syrie ou d'ailleurs...

On a du mal à imaginer dans ces conditions, pourquoi comment les instances du football européen se sont-elles laissées prendre au piège de l'organisation de l'Euro 2013 des - de 21 ans dans un pays qui martyrise tant les sportifs. Car les sportifs sont des cibles de choix pour les autorités militaires israéliennes.

Le sport et les grandes manifestations sportives sont toujours de grandes occasions pour les Palestiniens de faire parler d'eux et de leur juste combat.

L'AFP Dunkerque-Gaza en tous cas, exprime son soutien aux sportifs palestiniens actuellement détenus en Israël et à tous les autres qui, par milliers, entendent notre solidarité par dela les forêts de miradors qui caractérisent les paysages d Israël et de Palestines...

 




20 ans de solidarité !

image illustrant l'article

20  ans de coopération Dunkerque – Gaza

 

A-     L’espoir de la paix et de développement

13 sep. 1993 -  signature des accords d’Oslo à Washington

Reconnaissance mutuelle de l’Etat d’Israël par l’OLP et de l’OLP, comme représentant du peuple palestinien, par Israël.

1 juil.94  - Yasser Arafat revient à Gaza .

-  Michel Delebarre souhaite que la CUD engage une coopération avec une ville palestinienne et noue des liens d’amitié avec une ville israélienne, pour participer à la construction d’une paix juste, qui seule pourra mettre un terme au conflit qui ensanglante le Proche-Orient. 

4nov.95 - assassinat d’Ytshak Rabin à Tel Aviv, à la fin d’une manifestation pour la paix.

7 Jan.96  - Yasser Arafat  reçoit à Gaza, avec Leila Shahid, une délégation de maires français, pour parler des coopérations entre villes françaises et villes palestiniennes : cette délégation était conduite par Bernard Stasi, président de Cités Unies France et  Jean-Paul Delevoye, président de l’Association des Maires de France, et  elle comprenait Michel Delebarre, Jean-Pierre Chevènement et Georges Lemoine. Yasser Arafat  insiste sur l’importance d’une coopération avec Gaza, dont nous rencontrerons le maire le lendemain.

20 jan.96 – l’élection de Yasser Arafat comme président de l’Autorité palestinienne, et celle des membres du Conseil législatif palestinien.

2 avril 96 - signature à la Communauté Urbaine de Dunkerque d’un accord de coopération entre la CUD et la Ville de Gaza, en présence de très nombreux partenaires (élus, Sous-préfet, représentants de la Commission européenne et du Ministère de l’Equipement, Port, Université, Hôpital)                  « Par la signature de ce protocole, Dunkerque et Gaza veulent participer ensemble à la construction de la paix et d’un développement solidaire. »   Le maire de Gaza souhaite l’aide de la CUD pour réaliser 2 projets auxquels il tient beaucoup  ( une bibliothèque municipale et un parc urbain)   et le développement d’échanges culturels..

Sep.97 - accueil à Dunkerque d’Efraim Chiram, maire de la ville israélienne de Ramat Hasaron, et de son épouse, Miriam, et  signature d’un protocole d’amitié.

Juil.98 - signature des jumelages de la CUD avec Gaza et avec Ramat Hasharon. Dans les 2 villes, c’est un moment magnifique.  Malheureusement,  Efraim Chiram quite son poste de maire à la fin de l’année et son successeur ne souhaite pas développer des liens avec une ville jumelée avec Gaza.  

Mai 99 – création de l’association franco-palestinienne Dunkerque-Gaza pour accompagner la coopération entre la CUD et la Ville de Gaza.

7-9 juil. 2000 - Visite du maire de Gaza à Dunkerque. Il apprécie les Bordées de la Citadelle et insiste sur l’importance des échanges culturels.

16 – 17 juil. 2000 - A Gaza se tient une réunion sur le bilan et les perspectives de la coopération entre collectivités françaises et palestiniennes.  A cette époque, la ville de Gaza s’organise, se développe et s’embellit, grâce au travail acharné de son maire et de ses collaborateurs.  On envisageait même de proposer un circuit touristique reliant la Jordanie, la Palestine, Israël et l’Egypte, en passant par Gaza !

 

B-      La dégradation de la situation.

Juil. 2000 puis Jan.2001 – Les négociations de Camp David puis celles de Taba font avancer des solutions pour la  paix mais n’aboutissent pas à la signature d’accords

Sep.2000 – Ariel Sharon, fortement escorté, visite l’Esplanade des Mosquées. Il s’ensuit des manifestations et des répressions, puis le démarrage d’une deuxième intifada, cette fois militarisée.

Juil.2001 -  Des Israéliens et des Palestiniens, parmi lesquels figurent Yossi  Beilin, ancien ministre israélien de la justice, et Yasser Abed Rabbo,ministre palestinien de la culture,  publient un appel à la reprise des négociations.

Juil.2001  - Rencontre à Barcelone des villes européennes jumelées avec Gaza : Barcelone, Cascais, Dunkerque, Turin, qui seront ensuite rejointes par Tromso. Ce groupe « EuroGaza » proposera des actions communes.

11 nov. 2004 – Mort de Yasser Arafat à l’höpital militaire Percy de Clamart.

2006- Le Hamas gagne les élections à Gaza, ce qui complique sérieusement la situation entre les responsables palestiniens  (Fatah et Hamas) et avec leurs voisins israéliens et égyptiens qui instaurent un blocus très sévère de la Bande de Gaza.

2009 – opération lourde de bombardement de Gaza par l’aviation israélienne, en réaction aux attentats-suicides et au lancement de roquettes sur Sderot, eux-mêmes provoqués par la dégradation des conditions de vie des Palestiniens.  La violence engendre la violence ; seule une paix juste pourra  y mettre un terme.

Juil. 2014 – deuxième opération de bombardement de Gaza. Ces bombardements ont fait de nombreux morts et blessés.  Les destructions et les blocages rendent la vie des habitants de Gaza de plus en plus difficile. La Bande de Gaza a, à peu près, la même surface que la Communauté urcaine de Dunkerque, mais elle abrite 1,7 million d’habitants.

 

Cette dégradation des conditions de vie à Gaza a rendu la coopération à la fois plus difficile et plus nécessaire. Malgré ces difficultés, la CUD et l’association Dunkerque-Gaza   poursuivent  cette coopération  qu’elles mènent depuis 1996 sur 4 axes : diffuser un message de paix, réaliser des actions concrètes à Gaza, développer des échanges culturels, offrir des formations.

 

1-Diffuser un message de  paix.

  A  l’occasion de la venue à Dunkerque d’Efraim Chiram en 1997, plantation d’un arbre de la paix à la mémoire d’Ytzhak Rabin.

                Déc.2002  Dunkerque accueille la première conférence des collectivités et associations européennes engagées dans les territoires palestiniens.  A la suite de cette conférence, est créé le réseau des collectivités européennes pour la paix au Proche Orient (COEPPO).

   Pendant 3 années scolaires, la Communauté urbaine de Dunkerque,  les Villes de Rostock  et Gaza  engagent des échanges  entre leurs écoles primaires, avec le soutien des Centres d’Entrainement  aux méthodes d’éducation active (CEMEA).   Ce programme d’éducation à la paix, soutenu par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, s’intitule «  Dis - moi les couleurs du monde »                 

                  En 2005, Participation à la Conférence de Cordoue des Collectivités Européennes pour la    paix au Proche Orient

     En Mai 2006 – accueil au Kursaal du concert « d’une seule voix » réunissant des musiciens israéliens et palestiniens.

             Nov.2013 – La CUD organise, avec Cités Unies France, un deuxième Forum européen des collectivités européennes pour la Palestine.

 

2-Réaliser des actions concrètes à Gaza

             1 juil.99 - inauguration de la bibliothèque municipale de Gaza

             Mars 2000 – 5 jeunes Dunkerquois participent à un chantier de jeunes à Artas, tout près de Bethléem

            2003 - Le directeur et des chirurgiens de l’hôpital de Dunkerque engagent des échanges avec leurs collègues de l’hôpital de Gaza.  En accord avec le ministère palestinien de la santé, l’hôpital de Dunkerque envoie à Gaza  4 missions sanitaires de plusieurs semaines              

            2003 - Première réunion de Barcelone, Dunkerque et Turin, à Gaza pour lancer le projet de développement durable d’un quartier de Gaza : agriculture urbaine biologique, infrastructures et espace public , maison de quartier, actions en faveur des femmes

             Juil.2004 – Inauguration du parc urbain Al Qubba

             2010 – Aide à l’équipement du centre de ressources de l’université Al-Aqsa (de Gaza)

            Depuis 2013, lancement d’un projet technique, soutenu par l’agence de l’eau , visant à aider les services municipaux de Gaza dans la mise en place d’une cartographie des réseaux d’eau.

             2014 – 2015 – Après les bombardements de Gaza pendant l’été 2014, le rappeur dunkerquois Naili, créateur du groupe Gazateam, organise une collecte de médicaments qu’il réussira à acheminer à Gaza après de longues et difficiles négociations.

      3-  Développer des échanges culturels

              Sep.96 – Une photographe palestinienne, Noël Jabbour présente une exposition « Intérieurs palestiniens » à Dunkerque.

               Nov.96 – 2 jeunes Dunkerquois, Karim Amraoui et Jessika Laranjo, participent  à l’opération « Envoyés spéciaux en Palestine » qui leur permet de rapporter des photos et videos.                                                                                                    Danièle Chaumeil  présente à Gaza l’exposition « Malraux, la voie royale ».

                 Mai - Juin 97 – Printemps culturel palestinien à Dunkerque (expositions, concerts, conférences, films).  Dunkerque accueille notamment 2 écrivains de la Bande de Gaza et un jeune et brillant musicien,  Samir Joubran, qui donne 2 concerts et fait découvrir l’art et l’histoire de l’oud dans les écoles de musique de Dunkerque.

                97 et 98 – Un plasticien dunkerquois, Abdelhakim Henni, fait  2  résidences d’artiste à Gaza, mêlant  création et travail avec  des collégiens.

                29 – 30 mars 2000 - Participation à une rencontre organisée par le centre culturel français de Gaza avec Daniel Pennac « Le français pour l’avenir »

                Du 4 mai 2003 au 4 janvier 2004,   le musée des beaux arts de Dunkerque accueille l’exposition  « Gaza méditerranéenne - 5 ans de coopération archéologique franco-palestinienne », sous la direction de Jean-Baptiste Humbert,  dominicain de l’Ecole biblique et Archéologique de Jérusalem. 

               2005 – Le musicien dunkerquois Naili rencontre à Gaza 4 jeunes musiciens palestiniens   qui réussiront  à venir à Dunkerque. Naili créera  avec eux le groupe Gazateam  qui  fera, entre 2005 et aujpurd’hui,, 300 concerts en Europe, au Maghreb et au MoyenéOrient.  Un DVD, appelé « Gazateam story » vient d’être réalisé, qui raconte la belle aventure de ce groupe franco-palestinien.

               2008 – Le photographe dunkerquois, Pierre Volot, présente ses photos de Malo à Gaza et ses photos de Gaza et de Jérusalem à Dunkerque.

                2010 – Présentation à la Villa Myosotis des photos de Georges Bartoli «  Femmes de Palestine, l’exil  intérieur »

               Jan. 2011- Karine Dron, Sarah Nouveau et Nicolas Drici présentent un spectacle pour enfants « Les Pas Perdus » dans plusieurs villes palestiniennes et des camps de réfugiés, et ils animent des ateliers mêlant danse, théâtre et musique.

                Mars 2011 – Accueil  de l’artiste palestinien Taysir Batniji,  peintre et photographe, et du joueur de oud, Habib Guerroumi.              

                Mars 2013 – Ziad Medoukh, universitaire enseignant le français à Gaza, vient participer au Printemps des Poètes, à la rencontre des collégiens, lycéens et habitants de Dunkerque

               2013 – 2014  En liaison avec une association belge, des enseignants du Conservatoire de musique de Dunkerque vont à Gaza aider des enseignants palestiniens à introduire la musique dans leurs classes.       

4.       Offrir des formations

Sep.96 et 97 -  accueil de 5 étudiants venus de la Bande de Gaza à l’ULCO (ISCID, environnement industriel, management portuaire, tourisme)

               Sep.97 -  Formation de la future équipe de la bibliothèque de Gaza à la bibliothèque de Dunkerque et à l’IMA à Paris.

               Depuis 2013, 4 ingénieurs de Gaza sont venus se former à la CUD pour une meilleure gestion de l’eau .

Poursuite de la coopération entre Dunkerque et Gaza.

Bien qu’il soit difficile actuellement d’aller à Gaza, la CUD et l’’AFPDG sont bien décidées à maintenir le contact avec les habitants de Gaza, et à leur apporter notre soutien, quand cela est possible.  

-          Continuer de  soutenir toutes les initiatives pour une paix juste.

-           

-          Participer,  si cela redevient possible, au projet envisagé avec Barcelone et Turin.

-           

-          Aider des associations palestiniennes qui oeuvrent pour les femmes et les enfants en difficulté.

-           

-          Organiser des événements culturels pour fêter le vingtième anniversaire de la coopération (conférences – débats, expositions, concerts)           Soutenir les actions de Gazateam  et développer les échanges culturels

-          .

-          Poursuivre un appui technique aux cadres territoriaux de la Bande Gaza, notamment pour  la gestion de l’eau, qui risque de devenir un problème vital pour les habitants de Gaza.

 

-          Aider l’ULCO à accueillir des étudiants originaires de la Bande de Gaza.

-          Soutenir l’enseignement du français à Gaza

                      ____________________________________

En mars 1982, François Mitterrand, ami fidèle mais exigeant d’Israël, mentionne devant la Knesset l’OLP et le droit des Palestiniens à un Etat. Il obtiendra en août le retrait dans la dignité d’Arafat et de ses partisans de Beyrouth. (J.P.Filiu)   

En novembre 2000, onze prix Nobel et sept organisations non gouvernementales israéliennes et palestiniennes lancent l’Appel de Ramallah, Nazareth, Jérusalem, dans lequel ils interrogent : « Avez-vous oublié l’avertissement d’Albert Einstein : « La pais ne peut être sauvegardée par la force, elle peut simplement être obtenue par la compréhension »

Théo Klein  « Ma position est simple : nous n’avons que trop tardé à reconnaitre l’Etat palestinien. C’est leur revendication, elle est juste. C’est aussi notre intérêt car ce n’est qu’ainsi que cessera le terrorisme.

 

 




Mentions légales