Partenaires

Réception de l'Ambassadeur de Palestine (Unesco) à Dunkerque

image illustrant l'article

Son excellence, Monsieur l'Ambassadeur de Palestine auprès de l'Unesco, Monsieur Elias Sanbar a répondu à l'invitation de l'association Dunkerque - Gaza pour une conférence intitulée "Palestine, un rêve en sursis ?". Dans une salle des conférences de la BULCO,  bondée, Elias Sanbar, connu pour être un Homme de lettres respecté a évoqué la situation en Palestine entre impasse et espoir.

 

Tel un diplomate chevronné, l'Ambassadeur croit en la capacité de la communauté internationale de se mobiliser pour la création d'un Etat palestinien. L'initiative française actuellement en cours constitue une nouvelle étape dans le processus de souveraineté palestinienne qui, en dernier ressort, lui parait irreversible. Les Palestiniens souffrent terriblement mais depuis 70 ans son rêve d'Etat ne s'est jamais démenti. Avec une force et un courage inoui, le peuple palestinien fait face à une occupation inhumaine. A ce jour, il est encore debout, plus que jamais debout !

 

Précdemment dans la journée, Monsieur l'Ambassadeur a été reçu par Monsieur Patrcie Vergriete Président de la Communauté Urbaine et Maire de Dunkerque lequel a tenu a rappelé que la coopération avec les populations  de Gaza, vieille de vingt ans,  se poursuivrait.

 

Grâce à la Communauté Urbaine, l'association Dunkerque/Gaza équipe actuellement un centre de ressource pédagoique dédié à l'enseignement du Français à Gaza. La Communauté Urbaine s'est également engagée, grâce au soutien du Minsitère des Affaires étrangère à améliorer les conditions de préservation de la ressource en eau en équipant les techniciens de l'Eau de Gaza, en matériels de détection des réseaux souterrains de distribution d'eau afin de les entretenir plus efficacement.

 

L'entretien a également permis de faire un tour d'horizon de l'actualité diplomatique en rapport avec l'intiative de paix lancée par la France.

Cet entretien s'est déroulé en présence de Philippe Nouveau, Président de l'association dunkerque/Gaza et de Mesdames Benarab et Farissi respectivement Vice - Présidente de la CUD en charge des relations internationales et Adjointe au Maire chargée des relations internationales.





Belgique, nous t'aimons...

image illustrant l'article

En ces jours de deuil pour nos amis et voisins belges, nous souhaitons leur dire à quel point nous les aimons.

 

Engagés dans la poursuite d'un idéal de Paix et de Fraternité entre tous les Hommes, nous sommes attérés par la violence criminelle qui s'est abattue sur Bruxelles. Après Paris, Ankara, Bagdad, Alep, Tunis, Ouagadoudou et bien d'autres encore, nous voulons dire notre immense peine à toutes les victimes du terrorisme et en particulier aux familles plongés injustement dans le deuil.

 

Aucune cause au monde, aussi juste soit-elle, ne peut justifier un quelconque recours à la violence. A Dunkerque-Gaza, nous sommes les témoins réguliers de la violence, c'est pourquoi nous sommes si réfractaire à son usage. Nous croyons en la force de la non-violence pour faire triompher le Droit et la Justice en Palestine et partout ailleurs dans le Monde.

 

A la Belgique, à nos amis belges, nous disons notre amitié, notre compassion et notre solidarité.





Les 20 ans de la coopération Dunkerque-Gaza, c'est parti !

image illustrant l'article

L'année 2016 marque le 20èm anniversaire de la coopération entre Dunkerque et Gaza. Signé en Avril 1996, l'accord entre la Communauté Urbaine de Dunkerque et la Ville de Gaza se poursuit avec l'organisation régulière d'échanges et de manifestations culturelles et artistiques.

 

Pour l'occasion, l'association FrancoPalestinienne Dunkerque-Gaza organise des événements tout au long de l'année. Retrouvez les dates au fur et à mesure sur ce site, à la page "Agenda". Des conférences avec des universitaires de renom ( Jean Pierre Filiu, Henry Laurens, Pascal Boniface, Rony Brauman...) des spectacles, des expositions et des rencontres diverses ponctueront cette année de célébration en solidarité avec nos amis de Gaza dont certains se déplaceront à Dunkerque pour l'occasion.

 

L'association Dunkerque-Gaza qui soutient l'engagement de la Communauté Urbaine de Dunkerque pour la Paix entre la Palestine et Israël s'inscrit plus que jamais dans le sillon tracé par ceux qui s'emploient à défendre la coexistence pacifique et coopérative entre Israéliens et Palestiniens.

 

Rejoignez nous pour ce grand rendez-vous !





Hommage de Gaza à Paris.

image illustrant l'article

Amitiés de Gaza la vie à Paris la vie !

Ziad Medoukh

De Gaza sous blocus à Paris sous le choc

De Gaza la souffrante à Paris l’endeuillée

De Gaza l’opprimée à Paris la blessée

De Gaza , les agressions permanentes à Paris les attentats meurtriers

De Gaza la prison à ciel ouvert  à Paris la douloureuse

De Gaza l’isolée à Paris la courageuse

De Gaza la détruite à  Paris la ville lumière

De Gaza la pacifique à Paris l’accueillante

De Gaza la confiante à Paris la tolérante

De Gaza la dignité à Paris la solidarité

De Gaza l’enclave assiégée à Paris la force de vie

De Gaza la résistante à Paris l’avenir

De Gaza la déterminée à Paris l’espoir

De Gaza la volonté à Paris les valeurs universelles

Le combat, c’est notre combat à nous tous

Contre la haine, contre la barbarie et contre le terrorisme

Pour la liberté, l’amour, la fraternité et la paix

Message de tolérance, message de soutien, message de compassion

Message de sympathie , et message de solidarité

La vie continue à Gaza, et la vie continuera à Paris malgré ces événements tragiques.

Amitiés de Gaza la vie à Paris la vie malgré tout !





Dunkerque Gaza participe à la Semaine de la Solidarité Internati

image illustrant l'article

Fidèle à la Semaine de la Solidarité Internationale depuis plus de dix ans, l'AFPDG est à nouveau sur le pont pour vous proposer des manifestations.

Retrouvez les en cliquant sur l'onglet Agenda.

 

Bonne SSI à tous !!!





Opération "Un médicament pour Gaza"

image illustrant l'article

L'AFP Dunkerque Gaza est partenaire de l'opération "Un médicament pour Gaza" conçue et réalisée par les collectifs artistiques Nailklan et Gazateam.

Après des mois et des mois de démarches, les médicaments des donateurs français sont enfin sur le chemin de Gaza.

 

 

Suivez le cheminement sur https://www.facebook.com/gazateamofficiel

 

 

L'initiative est menée avec le soutien logistique et administratif de l'AMU "Arab Medical Union - Bureau du Caire (Egypte) " que nous remercions vivement pour son aide.

 

 

Bravo aux initiateurs de cette belles idée à laquelle l'AFP Dunkerque/Gaza s'est naturellement associée.

 

 

Bravo et merci aux centaines de donateurs de France !





A Gaza, la voix de Charlie résonne fort !

image illustrant l'article

"Le lundi 12 janvier 2015, des dizaines de jeunes, étudiants et enfants de Gaza se sont rassemblés devant l’Institut Français de Gaza, en solidarité avec le peuple français.


Ce regroupement a été organisé par le département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza, le Centre de la paix de cette université, le Club des jeunes journalistes et le Forum des victimes des guerres.


Il avait pour objectif de montrer que les jeunes et les enfants de Gaza, malgré leur souffrance quotidienne,  malgré un blocus israélien inhumain et les conséquences dramatiques de la dernière offensive militaire israélienne de l'été 2014, veulent exprimer leur solidarité à un pays ami de la Palestine et à une population de plus en plus solidaire de la cause palestinienne.
Les participants sont venus avec des pancartes qui montrent la solidarité des jeunes et des enfants de Gaza avec la France.


Elles portaient les slogans suivants :


-Les enfants de Gaza solidaires de la France
-Pour la liberté d'expression, contre la haine
-Vive les relations franco-palestiniennes
-Malgré leur souffrance, les Palestiniens de Gaza envoient un message de soutien à la France
-Le peuple français solidaire de la cause palestinienne
-Contre la violence, pour la paix et la tolérance
-Amour, paix, fraternité, égalité, liberté, justice, solidarité"

Ces mots sont ceux de notre ami Ziad Medoukh qui nous a envoyé ce témoignage. Nous le saluons de Dunkerque et lui souhaitons une longue et heureuse vie





Les mots nous manquent mais nous restons debout !

image illustrant l'article

Rien dans cet acte barbare ne ressemble à du courage. Il s'agit là d'une entreprise déshonorante, abjecte et infamante dont seuls des esprits déséquilibrés ou profondément aliénés peuvent se rendre coupables.

Solidaire des peuples qui se battent pour leur Dignité, l'association Dunkerque Gaza, bouleversée par cette tragédie, s'associera à toute les intiatives pour honorer la mémoires des journalistes et des policiers , morts pour notre Liberté.

Elle appelle toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté à s'unir pour barrer la route à ces assassins qui se sont couverts de honte pour l'éternité.

Vive la Liberté !

 





Bienvenue à vous !

image illustrant l'article

Cela fait un petit moment déjà que nous songeons à publier le site Internet de l’Association Franco Palestinienne Dunkerque Gaza. Aujourd’hui c’est chose faite,  grâce à la collaboration de Stanislas, d’Alex et de tous les membres de l’association au nom desquels je veux vous souhaiter la bienvenue.

 

Réalisé pour informer le grand public de nos projets et de nos réalisations, ce site est également conçu pour vous tenir informé de l’actualité de la coopération menée entre la Communauté Urbaine, la Ville de Dunkerque et Gaza.  Car c’est dans le sillage de cette coopération que notre association a été fondée en 1998 par Aly  Abu Mustapha et Philippe Nouveau. Elle a pour principal objet de soutenir et accompagner les efforts des collectivités dunkerquoises engagées dans la coopération avec Gaza.

 

Ce site est mise en ligne pour permettre également de mieux comprendre la réalité de la Palestine d’aujourd’hui et de Gaza en particulier tout en suscitant le soutien du plus grand nombre.

 

Car la Palestine, les Palestiniennes et les Palestiniens, ont besoin de nous.

 

Enfermée dans moins de 350 km2 équivalant à la surface territoriale de l’agglomération dunkerquoise avec sept fois plus d’habitants, la Bande de Gaza présente une densité parmi les plus fortes du monde. Après avoir vécu les affres de l’occupation militaire pendant près de trente ans, Gaza fait aujourd’hui l’expérience terrible d’un blocus aussi cruel qu’inhumain.

 

Ce site Internet représente une fenêtre virtuelle donnant sur Gaza et les Gazaouis(es). Mais ne nous trompons pas ! Si les habitants(es) de notre ville jumelle  souffrent d’un emprisonnement  totalement illégal, les gazaouis (es) restent debout.

 

Dans cette ville totalement débarrassée des décombres de la dernière vague de bombardements de l’armée israélienne, des hommes et des femmes se battent pour continuer à élever leurs enfants avec une détermination qui force le respect.

 

Loin des extrémismes de tous bords et attachée à la résolution pacifique du conflit avec Israël, l’Association FrancoPalestinienne Dunkerque/Gaza, défend l’idée de deux états viables et sécurisés avec Jérusalem-Est pour capitale de l’Etat de Palestine dont nous soutenons la reconnaissance pleine et entière.

 

N’hésitez donc pas à nous rejoindre pour faire vivre l’amitié Francopalestinienne et la coopération avec Gaza !

 

Philippe NOUVEAU

Président de l'association Franco Palestinienne Dunkerque/Gaza





Liberez Sami AWAD !

image illustrant l'article

D’après les informations de nos amis de l'Association Lille-Naplouse, une vingtaine de dirigeants  du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine), ont été arrêtés par l’armée israélienne, dans la nuit de lundi à mardi . Parmi ces militants et responsables politiques palestiniens, se trouvent Monsieur Sami AWAD, Maire du village d'Awarta.

Nous l'avions accueilli à Dunkerque à l'occasion de la Semaine de la solidarité internationale en 2012.

Les Israéliens comptent bien sanctionner ce parti de la gauche palestinienne, qui a tenu son rôle dans la résistance dans l’agression israélienne à Gaza, depuis des années et particulièrement depuis le 08 juillet, date des premières frappes israéliennes.

Nous souhaitons lui témoigner, ainsi qu’à l’ensemble de nos amis palestiniens, un message d’encouragement et de soutien dans cette épreuve. Et rappeler les principales revendications palestiniennes : arrêt du blocus de Gaza, libération des prisonniers politiques, constitution d’un état palestinien indépendant et viable sur la Palestine dans les frontières de 1967, arrêt et retrait des colonies, droit au retour des réfugiés expulsés depuis 1947.





Israël, quel avenir proposes-tu à tes enfants ?

Israël, quel avenir proposes-tu à tes enfants ?

Eux qui aspirent à la sécurité et à la liberté ?

 

Israël, qu’as-tu fait de leur intelligence  ?

Celle-là même qu’ils savent si bien mêler à celle des autres peuples pour participer au développement des contrées diverses au travers le monde,

 

Israël qu’as-tu fait ?

Tes bombes tuent à Gaza tes frères et tes sœurs,

Car souviens-toi, avant que tu n’existes comme Etat, avant que tu ne sois créé , les palestiniens étaient aux côtés de tes ancêtres sur cette belle terre,

Ils étaient comme frères et sœurs,

A partager la vie,

Les joies et les douleurs

 

Israël, pourquoi fermes-tu les yeux quand  tes enfants font vivre les liens de solidarité et de fraternité ?

Pourquoi fermes-tu les oreilles à ceux qui demandent la paix ?

 

Ils sont de plus en plus nombreux en Israël à comprendre, enfin, que la sécurité et la tranquillité   auxquels ils aspirent légitimement,  passent nécessairement par la construction de la paix pour être durables.

 

Mais Benjamin Netanyahou, dans la même logique que ses prédécesseurs, ne veut pas de la paix pour Israël. Seul Itzhak Rabin voulait construire la paix, et en vrai responsable militaire, il savait que la paix est à faire avec son ennemi (il n’y a pas de paix à négocier avec qui est son ami !).

Et cela commence par reconnaitre l’autre, cet  ennemi que l’on combat : le reconnaitre comme adversaire, mais partageant avec soi l’humanité en ce sens de communauté humaine.

Or  la politique de Netanyahou repose sur le déni de l’existence du peuple palestinien. La colonisation n’en est pas la seule manifestation. La non reconnaissance de l’autorité palestinienne  et la disqualification systématique des dirigeants palestiniens en est une autre facette : si on se souvient des derniers temps de Yasser Arafat, peut-on être étonné de l’impuissance de Mahmoud Abbas aujourd’hui ?

 

La tribune  de Claude Lanzmann que Le Monde publie dans son édition du 21 Aout exprime exactement ce positionnement de Benjamin Netanyahou vis à vis des palestiniens : pour Claude Lanzmann, ceux qui parlent autrement que lui sont des « esprits menteurs » et  ce qu’ils disent est « faux » et « vide ».

 Le mépris vis à vis de Rony Brauman,  Régis Debray, Christiane Hessel, et Edgar Morin  est  d’une violence extrême. Celle-ci nous donne idée de celle  exercée sur les palestiniens. Et le mot « vide »  employé  sonne avec une forte puissance destructrice : l’autre peut-il prétendre exister s’il est « vide » ?

 

J’ai eu l’occasion de me rendre à deux reprises à Gaza, et d’aller alors à l’Institut Français de Gaza. J’y ai rencontré des Français et des Palestiniens engagés dans des actions d’humanité et de fraternité,  à l’exact opposé de ce que Claude Lanzmann nomme : « une pétaudière avant poste de la propagande anti-israélienne » !

 

Nous avons été saisis d’horreur lors de l’opération « Plomb durci » en janvier 2009.

On se disait : la communauté internationale ne peut « accepter » cela !

Et puis en cet été 2014, voila l’opération « bordure protectrice » .Il n’y a pas de mots pour exprimer  l’horreur de ce que l’on peut ressentir face à cette destruction aveugle.

Elle fait vivre l’horreur aux Palestiniens tout d’abord. Mais aussi aux Israéliens et  à tant de juifs de par le monde qui ne reconnaissent pas là ce qui est au cœur de leur religion.

 

Il apparait de plus en plus clairement que la politique menée par le gouvernement israélien mène à une impasse : la colonisation des territoires palestiniens, le mur, l’enfermement des gazaouis et le blocus sont des stratégies qui se sont montrées très efficaces pour  fragiliser  la « tranquillité et la sécurité » en Israël car ils entretiennent une tension violente qui régulièrement  explose quand une étincelle surgit d’un côté ou de l’autre.

 

Partout, faisons entendre nos voix pour que le gouvernement israélien ouvre des perspectives politiques pour les enfants d’Israël, pour qu’ils puissent vivre en paix, aux côtés de leurs frères et sœurs palestiniens. Faisons plier Netanyahou pour qu’il comprenne, comme Itzhak Rabin,  qu’il doit respecter les Palestiniens, les reconnaitre comme peuple  et s’engage réellement dans un processus de dialogue pour construire la paix.

 

 

 

                                                                                              Marianne Nouveau

                                                                                              Dunkerque

                                                                                              Le 23 Août 2014

 





Arretez le massacre !

La violence barbare et proprement inhumaine qui s’est abattue sur Gaza ces dernières semaines est en passe de s’atténuer au profit d’une trêve fragile et angoissante. Avec près de 2 000 morts essentiellement des civils, ce conflit meurtrier aura produit, en rapport avec  le nombre de victimes combattantes, autant de  victimes civiles, soit près de 80%, que les conflits les plus meurtriers du XXièm siècle.

 

Les destructions innombrables affecteront la vie misérable des Gazaouis encore de longues années avant que les traces de cette guerre innommable ne s’effacent.  Dans ces litanies de souffrances que ni le siège de Gaza ni l’enfermement des populations n’auront réussi à faire taire,  les cris de frayeur et de désespoir continuent de nous parvenir, comme de lancinants appels au secours.

 

Nous n’avons pas le droit de laisser les populations innocentes de Gaza sombrer dans les ténèbres du désespoir. Ils sont 1,8 millions à attendre que les murs de cette prison mortelle disparaissent et que le siège de leur cité soit levé.

 

Il faut offrir des perspectives aux habitants de Gaza et leur permettre de vivre normalement. Les entraves auxquelles ils sont soumis depuis tant d’années ont produit des effets autrement plus destructeurs que le terrorisme lui-même. Avec les 63 morts de ce conflit, Israël a perdu autant de citoyens qu’en 25 ans d’attaques palestiniennes sur son territoire ! C’est dire à quel point, le maintien des populations de Gaza dans un tel dénuement est risqué pour Israël.

 

Il ne faut pas être grand clerc pour se faire une idée des avantages que les Palestiniens, les Israéliens et la communauté internationale tireraient d’une levée du blocus. Sans attendre la conclusion d’un accord définitif entre les deux parties, les Israéliens qui disposent de la force mais dont l’image est la réputation souffrent de plus en plus doivent prendre des initiatives.

 

La relance de la construction du port de Gaza, la reconstruction de l’aéroport de Gaza, l’ouverture des frontières et la coopération économique constituent aujourd’hui les seuls moyens de sortir de ce face à face sanglant. Il faut donner des perspectives aux élites de Gaza pour qu’ils offrent une véritable alternative politique aux habitants de cette ville dont les aspirations à une vie tranquille sont aussi fortes qu’à Sdérot, Ashquélon ou Tel Aviv.

 

Alors bien sûr, les tirs de roquettes doivent cesser de terroriser les habitants des localités israéliennes, bien sûr que la mort de trois jeunes, fussent-ils colons, ne doit plus jamais se reproduire mais pour y arriver, il faut que ceux qui s’inquiètent de l’avenir de leurs enfants et ils sont nombreux en Israël et à Gaza, se parlent et se mettent d’accord.

 

Oui, la Paix est possible !

 

Les dirigeants d’Israël doivent se ressaisir et se souvenir que le sacrifice de l’un de leur plus illustre soldat dont ils pleureront  le vingtième anniversaire l’année prochaine ne peut rester sans effet. C’est dans son sillon que l’avenir d’Israël se construira. S’en éloigner serait, à long terme, catastrophique pour lui…

 

Nordine HENNI

05 Août 2014

 





Nelson MANDELA, Maha salama !

image illustrant l'article

Le plus grand homme politique de ce début de siècle est mort.

L'Association Francopalestinienne DunkerqueGaza salue la mémoire d'un homme hors du commun dont le sacrifice immense a conduit l'Afrique du Sud sur le chemin de la Liberté.

Au delà de son pays, son action a été, pour le monde entier, une leçon de vie et un exemple grandiose de force et d'engagement.

Ami des Palestiniens, il a toujours soutenu la cause palestinienne avec fidélité et honneur.

 

A Madiba, nous disons MERCI !

 





Mentions légales